Connect with us

Headlines

Des serveurs informatiques pour chauffer l’Université Laval

Editor

Published

on

[ad_1]

Un texte de Marie Maude Pontbriand

Si vous avez été sur le campus dans les derniers mois, vous avez peut-être remarqué un petit chantier de construction entre le pavillon de Médecine dentaire et le stade Telus. Il s’agit d’un nouveau centre de données massives dont la construction sera terminée à la fin janvier.

Une infrastructure qui permettra à l’université d’augmenter sa capacité à gérer, transporter et traiter les données massives. Elle hébergera des serveurs informatiques qui consommeront environ 600 kilowatts.

Chantier du nouveau centre de valorisation des données de l'Université Laval.Chantier du nouveau centre de valorisation des données de l’Université Laval. Photo : Radio-Canada

Or, un serveur informatique c’est comme un calorifère, explique Stéphan Gagnon de Transition énergétique Québec, il consomme de l’électricité et la convertit en chaleur.

« Généralement, on va rejeter cette chaleur-là dans l’atmosphère plutôt que de l’utiliser pour chauffer d’autres bâtiments », déplore-t-il.

L’Université Laval a bien compris le fonctionnement des serveurs informatiques et tire profit de cette chaleur. Son nouveau centre devrait lui permettre de récupérer 461 kilowatts, de quoi chauffer une trentaine de maisons résidentielles de taille moyenne.

Le nouveau centre de valorisation des données de l'Université Laval devrait lui permettre de récupérer 461 kilowatts, de quoi chauffer une trentaine de maisons résidentielles de taille moyenne.Le nouveau centre de valorisation des données de l’Université Laval devrait lui permettre de récupérer 461 kilowatts, de quoi chauffer une trentaine de maisons résidentielles de taille moyenne. Photo : Radio-Canada

Cette énergie sera réinjectée dans son réseau de canalisation hydrothermique qui circule sous les pavillons.

Il s’agit d’un réseau de sept kilomètres de galeries souterraines qui a été construit en même temps que la cité universitaire dans les années 50.

Sept kilomètres de galeries souterraines permettent au réseau géothermique de circuler d'un pavillon à l'autre.Sept kilomètres de galeries souterraines permettent au réseau géothermique de circuler d’un pavillon à l’autre. Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Plus d’un million de litres d’eau circulent dans ce réseau hydrothermique, souligne le directeur du service des immeubles Denis Beaudoin.

Une partie de l’énergie qui circule dans ce réseau provient de ce que l’Université a baptisé le Colosse, un ancien accélérateur de particules converti en salle qui contient plus de 1000 serveurs.

Le Colosse est un ancien accélérateur de particules converti en salle de serveurs à l'Université Laval.Le Colosse est un ancien accélérateur de particules converti en salle de serveurs à l’Université Laval. Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

300 kW sont récupérés du Colosse, soit l’équivalent de 20 maisons résidentielles de taille moyenne.

Cette récupération d’énergie contribue au bilan carboneutre de l’Université Laval.

Depuis 2005, l’institution a réduit de 36 % ses gaz à effets de serre grâce à des innovations, des récupérations d’énergie à multiples niveaux.

Marise Vallières, conseillère en énergie à l’Université Laval

Un modèle difficile à implanter

Un modèle qui n’est malheureusement pas la norme au Québec, rapporte Stéphan Gagnon de Transition énergétique Québec. Celui dont la tâche est d’accompagner les gestionnaires de bâtiment institutionnels à accroître leur efficacité énergétique estime que les institutions et entreprises québécoises pourraient faire beaucoup mieux.

Il souligne que dans son dernier rapport annuel, Hydro-Québec affirme que les centres de serveurs de traitement de données vont représenter une demande énergétique de 350 mégawatts en 2020, c’est plus que ce que produit la phase 1 de la Romaine, soit 270 MW.

« On parle d’énormément d’énergie qui va être tout simplement rejetée dans l’atmosphère comme font la plupart des centres de données, malheureusement, parce que ça pourrait être récupéré pour le chauffage d’un bâtiment voisin. »

Transition énergétique Québec offre d’ailleurs des subventions à ceux qui développent des projets qui visent à réduire les gaz à effet de serre.

Mais pour l’instant, les faibles coûts de l’énergie au Québec demeurent l’obstacle principal selon Stephan Gagnon. Ils rendent moins attrayante la récupération de la chaleur des serveurs informatiques.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Headlines

‘Too soon to celebrate’ Ottawa’s low case count, says Etches

Editor

Published

on

By

Ottawa Public Health (OPH) logged just 11 new cases of COVID-19 on Tuesday, the lowest daily total since Sept. 1.

Because of the lag between testing and reporting, the low number could simply reflect low turnout at the city’s testing sites on weekends — all month, new case counts have been lower on Tuesdays and Wednesdays. 

During a virtual news conference Tuesday, the city’s medical officer of health Dr. Vera Etches said she doesn’t read too much into a single day’s report.

“I don’t think we can make too much of 11. Actually, it could be a lot higher tomorrow — I would expect that, on average,” she said. “It’s too soon to celebrate.”

Provincewide, public health officials reported 1, 249 new cases Tuesday.

OPH also declared 62 cases resolved Tuesday, lowering the number of known active cases in the city to 462. Two more people have died, both in care homes currently experiencing outbreaks, raising the city’s COVID-19 death toll to 361. 

Continue Reading

Headlines

Santa Claus isn’t coming to Ottawa’s major malls this year

Editor

Published

on

By

Santa Claus may still be coming to town this Christmas, but he won’t be dropping by any of Ottawa’s major malls, thanks to the COVID-19 pandemic.

On Friday, Cadillac Fairview said Santa won’t be making an appearance at any of its 19 malls across Canada, including Rideau Centre in downtown Ottawa. On Tuesday, Bayshore and St. Laurent shopping centres confirmed they, too, are scrapping the annual tradition.

“Due to the evolution of the situation in regards to COVID-19, we have made the difficult decision to cancel our Santa Program and Gift Wrap Program this year,” Bayshore spokesperson Sara Macdonald wrote in an email to CBC.

Macdonald said parent company Ivanhoé Cambridge cancelled all holiday activities “due to the rising number of COVID-19 cases across the country.”

Macdonald said families that had already booked an appointment to visit Santa will receive an email with more information.  

Virtual visits with Santa

Rideau Centre said based on customer research and discussions with public health officials, its North Pole is going online this year.

“Children will be able to have a private chat with Santa,” said Craig Flannagan, vice-president of marketing for Cadillac Fairview. “You’ll also be able to join a 15-minute storytime with Santa over Facebook Live.” 

At Place d’Orléans Shopping Centre, visitors are invited to take a “selfie with Santa” — actually, a life-size cutout of Santa Pierre, the man who’s been playing Santa at the east end mall for years.

“We understand that this is not ideal, but in lieu of this tradition we will be doing what we can to maintain and encourage holiday cheer,” according to a statement on the mall’s Facebook page.

Continue Reading

Headlines

Ottawa Bylaw breaks up two large parties in Ottawa over the weekend

Editor

Published

on

By

OTTAWA — Ottawa Bylaw is investigating social gatherings of more than 10 people in private homes across Ottawa last weekend.

Mayor Jim Watson tells Newstalk 580 CFRA that Ottawa Bylaw broke-up two house parties over the weekend, with 20 to 25 people at each party.

“That’s the kind of stupidity that angers me, that’s where the bulk of the transmissions are taking place, if we exclude the tragedy of the long-term care homes; it’s these house parties with unrelated people,” said Watson on Newstalk 580 CFRA’s Ottawa at Work with Leslie Roberts.

“The message doesn’t seem to be getting through, particularly to some young people who think they’re invincible.”

In a statement to CTV News Ottawa, Bylaw and Regulatory Services Director Roger Chapman says, “There are still ongoing investigations from this past weekend that could result in charges.”

Chapman says recent investigations led to two charges being issued for social gatherings of more than 10 people in a private residence in contravention of the Reopening Ontario Act.

“In one case, up to 30 individuals were observed attending a house party in Ward 18 on Oct. 24,” said Chapman.

“The second charge was issued following a house party in Ward 16 on Oct. 31, where up to 16 individuals were observed to be in attendance.”

The fine is $880 for hosting an illegal gathering.

Alta Vista is Ward 18, while Ward 16 is River Ward.

Ottawa Bylaw has issued 24 charges for illegal gatherings since the start of the pandemic.

Continue Reading

Chat

Trending