Connect with us

Headlines

Noëls verts et pluies hivernales, des phénomènes en croissance au Canada

Editor

Published

on

[ad_1]

Pour la première fois depuis 2015, les Montréalais ont connu un Noël vert (moins de deux centimètres de neige au sol le 25 décembre). Même si ce phénomène n’est pas la norme, il se produit de plus en plus souvent depuis les années 1980, selon les données d’Environnement Canada.

Dans les trente dernières années, la probabilité d’avoir un Noël blanc dans la plus grande ville du Québec a diminué de 85 à 70 %, et l’accumulation moyenne de neige en cette journée fériée a baissé de 17 à 8 cm.

La plupart des villes d’importance au Canada ont suivi cette tendance : à Québec, par exemple, la moyenne est passée de 45 à 25 cm, et cette année, il n’y avait que 19 cm de neige au sol, selon les données enregistrées à l’aéroport Jean-Lesage.

Anna-Belle Filion, météorologue à Environnement Canada, affirme que les pelouses dégarnies à Montréal et le tapis blanc plus mince qu’à l’habitude ailleurs au pays ne sont pas dus à un manque de précipitations. Dès novembre, des tempêtes avaient balayé la plupart des régions plus tôt qu’à l’habitude.

C’est un hiver qui nous bouscule un peu, mais pour l’instant, il y a eu beaucoup de neige.

La météorologue Anna-Belle Filion, d’Environnement Canada

C’est que les changements climatiques causés par l’action humaine ne se traduisent pas nécessairement par une hausse des températures, mais plutôt par un dérèglement qui augmente l’occurrence d’« extrêmes ».

« On peut avoir encore des très [fortes] tempêtes qui battent des records, mais aussi, on a des records de chaleur. On est dans [ce genre d’]extrêmes », explique-t-elle.

Une journée ne fait pas un hiver

Une vitre recouverte de gouttes d'eau. Hors-champ, une rue enneigée. La neige et la pluie se sont succédé vendredi dans plusieurs régions de l’est du pays. Photo : Radio-Canada / Conrad Fournier

Anna-Belle Filion soutient qu’il ne faut pas faire de raccourci entre Noël vert et changements climatiques. Se concentrer sur les données d’une date spécifique peut être trompeur, et il faut regarder les tendances et non les exemples spécifiques.

Il faut également faire la distinction entre phénomènes météo épisodiques et changements constants à long terme.

Sauf que les hivers qui nous « bousculent », comme celui qui semble se profiler au pays, deviendront-ils la norme? C’est difficile à dire, mais la météorologue admet que la tendance, depuis les années 1980, est à l’augmentation des Noëls verts et des épisodes « extrêmes ». L’Homme y est pour quelque chose.

Les changements climatiques [causés par les humains] existent. On sait que ça amène des tendances, ça dérègle le climat qu’on a connu.

Anna-Belle Filion

Le choix du terme « dérèglement » plutôt que « réchauffement » devient particulièrement pertinent quand on s’intéresse aux quelques villes où les Noëls blancs sont en augmentation plutôt qu’en diminution, comme à Saint-Jean, à Victoria et à Vancouver.

Le réchauffement global de la planète entraîne des effets qui « varient vraiment spatialement », selon la topographie du territoire, par exemple, analyse la scientifique.

Vendredi, l’est du pays a été balayé par une chute de neige suivie de verglas et de pluie. Samedi, à travers le Québec et les provinces maritimes, le mercure pourrait descendre de 10 à 15 degrés.

Pour la spécialiste, ceci ne dénote pas que l’hiver est et sera « hors de l’ordinaire ». S’il s’agit du nouveau standard, les surprises de Dame nature deviendront peut-être l’apanage des Canadiens en hiver.

À travers le Canada

Les données d’Environnement Canada (Nouvelle fenêtre) permettent de voir les écarts en 30 ans de la probabilité des Noëls verts (en pourcentage) et de la quantité attendue de neige au sol (en cm) dans les grandes villes du pays. Voici quelques exemples.

  • Calgary : -10 %, aucun changement dans l’épaisseur moyenne de neige
  • Edmonton : -15 %, -5 cm
  • Fredericton : -35 %, -16 cm
  • Halifax : -25 %, -7 cm
  • Iqaluit : pas de changement dans la probabilité de Noël blanc (100 %), -3 cm
  • Ottawa : – 10 %, +1 cm
  • Saint-Jean (Terre-Neuve) : +15 %, -1 cm
  • Thunder Bay : -5 %, -12 cm
  • Toronto : -20 %, aucun changement dans l’épaisseur moyenne de neige
  • Vancouver : +5 5, +2 cm
  • Whitehorse : pas de changement dans la probabilité de Noël blanc (100 %), -10 cm
  • Winnipeg : pas de changement dans la probabilité de Noël blanc (100 %), +3 cm

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Headlines

‘Too soon to celebrate’ Ottawa’s low case count, says Etches

Editor

Published

on

By

Ottawa Public Health (OPH) logged just 11 new cases of COVID-19 on Tuesday, the lowest daily total since Sept. 1.

Because of the lag between testing and reporting, the low number could simply reflect low turnout at the city’s testing sites on weekends — all month, new case counts have been lower on Tuesdays and Wednesdays. 

During a virtual news conference Tuesday, the city’s medical officer of health Dr. Vera Etches said she doesn’t read too much into a single day’s report.

“I don’t think we can make too much of 11. Actually, it could be a lot higher tomorrow — I would expect that, on average,” she said. “It’s too soon to celebrate.”

Provincewide, public health officials reported 1, 249 new cases Tuesday.

OPH also declared 62 cases resolved Tuesday, lowering the number of known active cases in the city to 462. Two more people have died, both in care homes currently experiencing outbreaks, raising the city’s COVID-19 death toll to 361. 

Continue Reading

Headlines

Santa Claus isn’t coming to Ottawa’s major malls this year

Editor

Published

on

By

Santa Claus may still be coming to town this Christmas, but he won’t be dropping by any of Ottawa’s major malls, thanks to the COVID-19 pandemic.

On Friday, Cadillac Fairview said Santa won’t be making an appearance at any of its 19 malls across Canada, including Rideau Centre in downtown Ottawa. On Tuesday, Bayshore and St. Laurent shopping centres confirmed they, too, are scrapping the annual tradition.

“Due to the evolution of the situation in regards to COVID-19, we have made the difficult decision to cancel our Santa Program and Gift Wrap Program this year,” Bayshore spokesperson Sara Macdonald wrote in an email to CBC.

Macdonald said parent company Ivanhoé Cambridge cancelled all holiday activities “due to the rising number of COVID-19 cases across the country.”

Macdonald said families that had already booked an appointment to visit Santa will receive an email with more information.  

Virtual visits with Santa

Rideau Centre said based on customer research and discussions with public health officials, its North Pole is going online this year.

“Children will be able to have a private chat with Santa,” said Craig Flannagan, vice-president of marketing for Cadillac Fairview. “You’ll also be able to join a 15-minute storytime with Santa over Facebook Live.” 

At Place d’Orléans Shopping Centre, visitors are invited to take a “selfie with Santa” — actually, a life-size cutout of Santa Pierre, the man who’s been playing Santa at the east end mall for years.

“We understand that this is not ideal, but in lieu of this tradition we will be doing what we can to maintain and encourage holiday cheer,” according to a statement on the mall’s Facebook page.

Continue Reading

Headlines

Ottawa Bylaw breaks up two large parties in Ottawa over the weekend

Editor

Published

on

By

OTTAWA — Ottawa Bylaw is investigating social gatherings of more than 10 people in private homes across Ottawa last weekend.

Mayor Jim Watson tells Newstalk 580 CFRA that Ottawa Bylaw broke-up two house parties over the weekend, with 20 to 25 people at each party.

“That’s the kind of stupidity that angers me, that’s where the bulk of the transmissions are taking place, if we exclude the tragedy of the long-term care homes; it’s these house parties with unrelated people,” said Watson on Newstalk 580 CFRA’s Ottawa at Work with Leslie Roberts.

“The message doesn’t seem to be getting through, particularly to some young people who think they’re invincible.”

In a statement to CTV News Ottawa, Bylaw and Regulatory Services Director Roger Chapman says, “There are still ongoing investigations from this past weekend that could result in charges.”

Chapman says recent investigations led to two charges being issued for social gatherings of more than 10 people in a private residence in contravention of the Reopening Ontario Act.

“In one case, up to 30 individuals were observed attending a house party in Ward 18 on Oct. 24,” said Chapman.

“The second charge was issued following a house party in Ward 16 on Oct. 31, where up to 16 individuals were observed to be in attendance.”

The fine is $880 for hosting an illegal gathering.

Alta Vista is Ward 18, while Ward 16 is River Ward.

Ottawa Bylaw has issued 24 charges for illegal gatherings since the start of the pandemic.

Continue Reading

Chat

Trending