Connect with us

Headlines

Les Golden Globes lancent la saison des prix à Hollywood

Published

on

[ad_1]

Même si, le mois dernier, c’est le film Vice qui est arrivé en tête avec six nominations, la plupart des experts de Hollywood parient à présent sur Une étoile est née et ses deux acteurs principaux, Lady Gaga et Bradley Cooper, qui ont de bonnes chances de gagner plusieurs prix.

Les acteurs Bradley Cooper et Lady Gaga dans une scène du film A Star Is Born.Les acteurs Bradley Cooper et Lady Gaga dans le film Une étoile est née Photo : Warner Bros.

Les Golden Globes sont d’autant plus convoités qu’ils lancent la saison des prix et balisent souvent le terrain en vue des Oscars qui, eux, se font attendre jusqu’à la fin du mois de février.

Cependant, les pronostics sont délicats, car contrairement aux Oscars ou à d’autres compétitions, ce ne sont pas les professionnels du cinéma qui votent, mais les membres de l’Association de la presse étrangère de Hollywood (HFPA).

« Les Golden Globes sont réputés pour être imprévisibles, et c’est ce qui les rend si divertissants. Cette année, les nommés dans les grandes catégories ont tous énormément de mérite, donc tout est possible », résume pour l’AFP Paul Dergarabedian, analyste pour l’entreprise spécialisée en analyse des médias Comscore.

Si la prudence reste de mise, le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère devrait aller à Roma, du Mexicain Alfonso Cuaron, qui concourt aussi dans la catégorie du meilleur réalisateur.

Yalitza Aparicio fait la lessive à l'extérieur dans cette image tirée du film Roma, d'Alfonso Cuaron.Yalitza Aparicio dans Roma, d’Alfonso Cuaron Photo : TIFF

« Cuaron bénéficie d’une avalanche de critiques élogieuses pour Roma, et s’il doit y avoir un favori cette année pour les Golden Globes, c’est bien lui », estime Paul Dergarabedian.

Le Mexicain trouvera sur sa route le vétéran américain Spike Lee pour BlacKkKlansman, Peter Farrelly pour Le livre de Green (Green Book), Adam McKay pour Vice, et Bradley Cooper, qui fait ses premiers pas derrière la caméra en plus de jouer le rôle principal dans Une étoile est née.

Cependant, le site web qui se spécialise en prévision de lauréats de prix hollywoodiens GoldDerby et les preneurs de paris donnent Alfonso Cuaron favori sur Bradley Cooper.

Une étoile est née favori

Dans la catégorie phare du meilleur film dramatique, Une étoile est née semble bien parti pour l’emporter. « C’est le favori, mais on ne peut pas exclure une grosse surprise avec un film comme Panthère noire ou BlacKkKlansman », constate Shawn Robbins, analyste en chef de BoxOffice.

Lupita Nyong'o et Letitia Wright en costume durant le tournage du film Black Panther.Lupita Nyong’o et Letitia Wright durant le tournage du film Black Panther Photo : Associated Press / Matt Kennedy

Une précédente version d’Une étoile est née, réalisée en 1976, avait déjà été sacrée par les Golden Globes. La première version de ce film avait été tournée en 1937. Le long métrage raconte l’histoire d’une vedette de la musique country alcoolique, dont la carrière est sur le déclin. Il rencontre et tombe amoureux d’une chanteuse désabusée, incarnée par Lady Gaga. Cette dernière a fortement impressionné les critiques et les spectateurs dans ce rôle et part favorite pour le trophée de la meilleure actrice dramatique.

Nommé dans la catégorie meilleur acteur dramatique, Bradley Cooper est coude à coude avec Rami Malek, remarqué pour son interprétation de Freddie Mercury, le chanteur du groupe Queen, dans Bohemian Rhapsody.

Un guitariste joue sur scène pendant qu'un chanteur, torse nu, tend son micro vers lui en penchant sa tête en arrière.Rami Malek dans le film Bohemian Rhapsody Photo : TM & 2018 Twentieth Century Fox Film Corporation

Du côté des comédies, la performance de Christian Bale, méconnaissable en Dick Cheney, pourrait lui valoir le Golden Globe du meilleur acteur.

Toutefois, le film Vice aura fort à faire pour s’imposer face à des concurrents de poids comme Le livre de Green, servi par le prestigieux tandem composé de Viggo Mortensen et Mahershala Ali; La favorite et son trio d’actrices formé d’Olivia Colman en reine Anne ainsi que de Rachel Weisz et d’Emma Stone qui se disputent ses faveurs; le très attendu Le retour de Mary Poppins et le succès de salle Crazy Rich Asians.

Christian Bale, dans le rôle de Dick Cheney, a la tête penchée et regarde vers le bas.Christian Bale interprète Dick Cheney dans le film Vice. Photo : Annapurna Pictures

Emily Blunt, qui reprend le rôle de la gouvernante aux pouvoirs magiques 54 ans après Julie Andrews dans Le retour de Mary Poppins, devra d’ailleurs affronter Olivia Colman dans la catégorie de la meilleure actrice dans une comédie.

Chez les hommes, le duel final se jouera vraisemblablement entre Christian Bale et Viggo Mortensen.

Trois nominations pour la minisérie de Jean-Marc Vallée

Du côté des prix en télévision, la plus récente production de Jean-Marc Vallée pour HBO, Sharp Objects, est finaliste dans trois catégories, notamment pour la meilleure minisérie. La série vaut aussi des nominations aux actrices Amy Adams (premier rôle) et Patricia Clarkson (rôle de soutien).

L'actrice Amy Adams, dans le rôle de Camille Preaker, est assise la tête tournée vers le côté.L’actrice américaine Amy Adams dans le rôle de Camille Preaker, dans la série Sharp Objects Photo : HBO

Il y a autant de vedettes de cinéma nommées dans les catégories qui concernent la télévision que dans celles qui concernent les longs métrages. Parmi eux, on trouve : Julia Roberts pour Homecoming, Jim Carrey pour Kidding, Amy Adams pour Sharp Objects, Michael Douglas pour La méthode Kominsky, Benedict Cumberbatch pour Patrick Melrose, Penelope Cruz pour The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story, Patricia Arquette pour Escape at Dannemora, Hugh Grant pour Un scandale très anglais et Laura Dern pour The Tale.

À l’animation, Sandra Oh et Andy Samberg auront le défi de tenir la barre d’une émission qui a enregistré une baisse de 11 % des cotes d’écoute l’an dernier.

La cérémonie de 2018, lors de laquelle les participantes étaient vêtues de noir, était inhabituellement solennelle et marquée de protestations en tant que première grande cérémonie de remise de prix de l’ère #MoiAussi après les allégations contre le producteur Harvey Weinstein.

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Headlines

List of Tourist Attractions Open Now in Ottawa

Published

on

By

With Ontario now in Step 3 of 2021 three-step plan for reopening, museums and other indoor attractions are allowed to reopen with capacity limited to not exceed 50 per cent capacity indoors and 75 per cent capacity outdoors.

Here is a list of Ottawa attractions you can visit starting July 16th.

Do remember to wear masks and buy tickets in advance.

Parliament Hill

Parliament’s Centre Block and Peace Tower are closed for renovation.

You can join for tours of the Senate of Canada Building (2 Rideau Street), House of Commons at West Block (111 Wellington Street) on Parliament Hill, and East Block at East Block (111 Wellington Street) on Parliament Hill.

When: Grounds open; guided tours of Parliament are suspended through the summer of 2021.
Where: 111 Wellington Street, Downtown Ottawa

Continue Reading

Headlines

Ottawa performer leapfrogs from gymnastics to Broadway to TV

Published

on

By

A new AppleTV+ series set in a magical town that’s stuck in a neverending 1940s musical includes a pair of Ottawa siblings in the cast. 

Warren Yang and his sister, Ericka Hunter, play two of the singing, dancing residents of the village portrayed in Schmigadoon!, a small-screen series that takes its cues from classic musicals like Brigadoon, Wizard of Oz and Sound of Music, and skewers them with the offbeat comedic mastery of Saturday Night Live. 

In fact, you’ll recognize many of the names from SNL, starting with executive producer Lorne Michaels, creator of the late-night, live-comedy sketch show. Schmigadoon! also stars SNL cast member Cecily Strong and comedian Keegan-Michael Key, who hosted SNL in May. They play a New York couple who get lost on a hike and stumble into a strange town where everyone sings and dances. 

For Yang, a relative newcomer to show-biz, the series marks his television debut. For Hunter, the younger of his two older sisters, it’s the latest in a career path that began with dance lessons as a child more than 30 years ago. She attended Canterbury High School, Ottawa’s arts-focused secondary school. 

“Her dream was always to perform,” said Yang, 34, in an interview. “But that was never the path I thought was an option for me.” 

While his sister studied dance, Yang did gymnastics. He was an elite gymnast throughout his youth, ultimately leaving Merivale High School at 16 to train in Montreal, finishing high school through correspondence courses. He was a member of the Canadian National Team and received a scholarship to study at Penn State, majoring in marketing. 

A few years after graduation, Yang was working at an advertising agency in Toronto when he got a call from a Manhattan number. To his astonishment, they asked if he would be interested in auditioning for a Broadway revival of Miss Saigon.

Continue Reading

Headlines

COVID-19: uOttawa to require vaccination for students living in residence

Published

on

By

Vaccination will be mandatory for students who want to live in residence at the University of Ottawa this year, with proof of vaccination and at least one dose required before move-in, or within two weeks of doing so if they can’t secure a shot before arriving.

Those who can’t receive a vaccine for “health-related reasons or other grounds protected under the Ontario Human Rights Code” will be able to submit a request for accommodation through the university’s housing portal, according to information on the university’s website.

Students with one dose living in residence will also have to receive their second dose “within the timeframe recommended by Ottawa Public Health.”

People who haven’t been granted an exemption and don’t get vaccinated or submit proof of having done so by the deadlines set out by the school will have their residence agreements terminated, uOttawa warns.

“Medical and health professionals are clear that vaccination is the most (effective) means of protecting people and those around them,” reads a statement provided to this newspaper by uOttawa’s director of strategic communications, Patrick Charette.

Article content

“It is precisely for this reason that the University of Ottawa is requiring all students living in residence for the 2021-2022 academic year to be fully vaccinated. The University recognizes that some students may require accommodations for a variety of reasons and will be treating exceptions appropriately.”

Faculty, staff and students are also strongly encouraged to get vaccinated, the statement notes.

“Ensuring a high vaccine coverage in all communities is critical to ensuring an ongoing decline in cases and ending the pandemic. This will be especially important with the return of students to post-secondary institutions in our region in the fall of 2021.”

Neither Carleton University nor Algonquin College is currently mandating vaccination for students living in residence, according to the websites for both schools. But uOttawa isn’t alone in its policy – Western University, Trent University, Durham College and Fanshawe College have all implemented similar requirements. Seneca College, in the GTA, is going even further, making vaccination mandatory for students and staff to come to campus, in-person, for the fall term.

Continue Reading

Chat

Trending