Connect with us

Headlines

Venezuela : le président de l’Assemblée nationale défie Maduro

Editor

Published

on

[ad_1]

Il a fait cette déclaration devant des centaines de personnes rassemblées vendredi dans une rue achalandée de Caracas, au lendemain de l’assermentation de M. Maduro pour un second mandat de six ans.

Ce mandat est considéré comme illégitime par l’Organisation des États américains (OEA), le groupe de Lima, qui rassemble depuis 2017 des pays d’Amérique latine et le Canada, et l’Union européenne.

« La Constitution me donne la légitimité pour remplir les fonctions de président du pays, pour demander, pour déclencher des élections, mais j’ai besoin de l’appui des citoyens pour que ça devienne réalité », leur a lancé M. Guaido.

Est-il suffisant que nous nous en tenions à la Constitution sous une dictature? Non. Le peuple vénézuélien, l’armée et la communauté internationale doivent nous porter au pouvoir.

Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale

« Guaido comme président! », « Dehors Maduro! », « Oui, nous le pouvons! », scandait la foule. De nombreux manifestants brandissaient en outre des pancartes sur lesquelles on pouvait lire le mot « tyran » imprimé sur le visage de M. Maduro.

M. Guaido appelle les Vénézuéliens à manifester dans les rues du pays le 23 janvier, date anniversaire d’un soulèvement populaire qui a entraîné le renversement du dictateur Marcos Perez Jimenez en 1958.

Nous ne sommes pas des victimes. Nous sommes des survivants et nous allons survivre à cela. Nous sommes ici pour discuter de la route à suivre, parce qu’il n’y a pas de solutions magiques.

Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale

La manifestation des partisans de M. Guaido est la plus importante depuis plus d’un an, même si son ampleur était bien moindre que celle des manifestations monstres qui ont eu lieu en 2017.

Ces manifestations avaient été réprimées dans le sang et plus de 120 personnes y ont perdu la vie.

Des centaines personnes crient un slogan, les bras dans les airs.« Guaido président », chantaient les quelque 1000 personnes réunies pour entendre Juan Guaido. Photo : La Presse canadienne / AP/Fernando Llano

Appui sans équivoque de l’OEA

Le défi lancé par M. Guaido au président Maduro a aussi été transmis par un message déjà relayé des milliers de fois sur Twitter.

« Je me conforme aux articles 233, 333 et 350 de la Constitution […] pour convoquer des élections libres et demander l’union du peuple, les Forces armées et la communauté internationale pour obtenir la fin de l’usurpation », a-t-il déclaré, selon le compte de l’Assemblée nationale.

Le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, s’est immédiatement rangé derrière M. Guaido, dans un tweet diffusé 30 minutes plus tard.

« Il [Juan Guaido] a notre appui, celui de la communauté internationale et du peuple du Venezuela », a-t-il écrit, après avoir salué la volonté de M. Guaido d’assumer la fonction de président par intérim du Venezuela.

L’affaire pourrait braquer le président Maduro, qui accuse régulièrement les États-Unis et des membres de l’opposition de fomenter un coup d’État.

M. Almagro n’en est pas à ses premiers coups de gueule contre le président Maduro. En septembre, il avait déclaré qu’il ne fallait pas exclure « une intervention militaire » au Venezuela pour « renverser » Nicolas Maduro.

« En ce qui concerne une intervention militaire visant à renverser le régime de Nicolas Maduro, je pense que nous ne devons exclure aucune option, parce que ce régime est indéniablement en train de commettre des crimes contre l’humanité et des violations de droits de l’homme », avait-il dit.

Le président vénézuélien, qui dirige le pays de 30 millions d’habitants depuis la mort de Hugo Chavez, en mars 2013, a été réélu le 20 mai lors d’un scrutin boycotté par l’opposition.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro fait le geste de la victoire après avoir reçu la ceinture présidentielle lors de l'investiture solennelle de son deuxième mandat présidentiel.Le président vénézuélien Nicolas Maduro après avoir reçu la ceinture présidentielle lors de l’investiture solennelle de son deuxième mandat présidentiel à la Cour suprême de Caracas, le 10 janvier 2019. Photo : Reuters / Carlos Garcia Rawlins

Une Assemblée dénuée de pouvoirs, mais soutenue

Juan Guaido, 35 ans, a été élu président de l’Assemblée nationale la semaine dernière, en s’engageant à faire tout ce qui est en son pouvoir pour que le Venezuela s’engage dans une transition au sommet de l’État.

L’Assemblée nationale, dominée par l’opposition, a cependant été dépouillée de tous ses pouvoirs par une Assemblée constituante dominée par des partisans du président Maduro, élus à l’été 2017 au terme d’un vote discrédité.

M. Guaido bénéficie toutefois d’un certain soutien international, dont celui des États-Unis. Il a d’ailleurs eu une conversation téléphonique avec le vice-président américain Mike Pence cette semaine.

La ministre canadienne des Affaires internationales, Chrystia Freeland, a aussi indiqué jeudi avoir parlé au téléphone avec M. Guaido cette semaine pour lui offrir l’appui d’Ottawa.

Mme Freeland a d’ailleurs précisé que le Canada considérait maintenant l’Assemblée nationale élue en 2015 comme le pouvoir légitime du pays.

Le Venezuela est aujourd’hui un pays exsangue que ses citoyens fuient par centaines de milliers, en raison de la situation politique, mais aussi des conditions économiques désastreuses, marquées par de sévères pénuries.

Cette spirale a été accélérée par l’effondrement des cours du brut, qui compte pour 95 % des revenus du pays.

Selon le Fonds monétaire international, le PIB du Venezuela a chuté de 18 % l’an dernier et l’inflation atteindra 10 000 000 % en 2019.

Avec les informations de Associated Press, Bloomberg, Reuters, et Agence France-Presse

[ad_2]

Source link

قالب وردپرس

Headlines

List of Tourist Attractions Open Now in Ottawa

Editor

Published

on

By

With Ontario now in Step 3 of 2021 three-step plan for reopening, museums and other indoor attractions are allowed to reopen with capacity limited to not exceed 50 per cent capacity indoors and 75 per cent capacity outdoors.

Here is a list of Ottawa attractions you can visit starting July 16th.

Do remember to wear masks and buy tickets in advance.

Parliament Hill

Parliament’s Centre Block and Peace Tower are closed for renovation.

You can join for tours of the Senate of Canada Building (2 Rideau Street), House of Commons at West Block (111 Wellington Street) on Parliament Hill, and East Block at East Block (111 Wellington Street) on Parliament Hill.

When: Grounds open; guided tours of Parliament are suspended through the summer of 2021.
Where: 111 Wellington Street, Downtown Ottawa

Continue Reading

Headlines

Ottawa performer leapfrogs from gymnastics to Broadway to TV

Editor

Published

on

By

A new AppleTV+ series set in a magical town that’s stuck in a neverending 1940s musical includes a pair of Ottawa siblings in the cast. 

Warren Yang and his sister, Ericka Hunter, play two of the singing, dancing residents of the village portrayed in Schmigadoon!, a small-screen series that takes its cues from classic musicals like Brigadoon, Wizard of Oz and Sound of Music, and skewers them with the offbeat comedic mastery of Saturday Night Live. 

In fact, you’ll recognize many of the names from SNL, starting with executive producer Lorne Michaels, creator of the late-night, live-comedy sketch show. Schmigadoon! also stars SNL cast member Cecily Strong and comedian Keegan-Michael Key, who hosted SNL in May. They play a New York couple who get lost on a hike and stumble into a strange town where everyone sings and dances. 

For Yang, a relative newcomer to show-biz, the series marks his television debut. For Hunter, the younger of his two older sisters, it’s the latest in a career path that began with dance lessons as a child more than 30 years ago. She attended Canterbury High School, Ottawa’s arts-focused secondary school. 

“Her dream was always to perform,” said Yang, 34, in an interview. “But that was never the path I thought was an option for me.” 

While his sister studied dance, Yang did gymnastics. He was an elite gymnast throughout his youth, ultimately leaving Merivale High School at 16 to train in Montreal, finishing high school through correspondence courses. He was a member of the Canadian National Team and received a scholarship to study at Penn State, majoring in marketing. 

A few years after graduation, Yang was working at an advertising agency in Toronto when he got a call from a Manhattan number. To his astonishment, they asked if he would be interested in auditioning for a Broadway revival of Miss Saigon.

Continue Reading

Headlines

COVID-19: uOttawa to require vaccination for students living in residence

Editor

Published

on

By

Vaccination will be mandatory for students who want to live in residence at the University of Ottawa this year, with proof of vaccination and at least one dose required before move-in, or within two weeks of doing so if they can’t secure a shot before arriving.

Those who can’t receive a vaccine for “health-related reasons or other grounds protected under the Ontario Human Rights Code” will be able to submit a request for accommodation through the university’s housing portal, according to information on the university’s website.

Students with one dose living in residence will also have to receive their second dose “within the timeframe recommended by Ottawa Public Health.”

People who haven’t been granted an exemption and don’t get vaccinated or submit proof of having done so by the deadlines set out by the school will have their residence agreements terminated, uOttawa warns.

“Medical and health professionals are clear that vaccination is the most (effective) means of protecting people and those around them,” reads a statement provided to this newspaper by uOttawa’s director of strategic communications, Patrick Charette.

Article content

“It is precisely for this reason that the University of Ottawa is requiring all students living in residence for the 2021-2022 academic year to be fully vaccinated. The University recognizes that some students may require accommodations for a variety of reasons and will be treating exceptions appropriately.”

Faculty, staff and students are also strongly encouraged to get vaccinated, the statement notes.

“Ensuring a high vaccine coverage in all communities is critical to ensuring an ongoing decline in cases and ending the pandemic. This will be especially important with the return of students to post-secondary institutions in our region in the fall of 2021.”

Neither Carleton University nor Algonquin College is currently mandating vaccination for students living in residence, according to the websites for both schools. But uOttawa isn’t alone in its policy – Western University, Trent University, Durham College and Fanshawe College have all implemented similar requirements. Seneca College, in the GTA, is going even further, making vaccination mandatory for students and staff to come to campus, in-person, for the fall term.

Continue Reading

Chat

Trending